dimanche, février 12, 2006

Poétique de la fessée

“C’est au rythme de la fessée que les poètes doivent l’invention de la versification. Il existe une communication essentielle entre la main qui s’abat sur le postérieur du récalcitrant et celle qui court sur la page inspirée.” (Chantal Thomas, dans “La vie réelle des petites filles”).

Écriture sonore du I rouge dans une correspondance fugace et intense des sensations et des émotions, la fessée est essentiellement poétique. Qu’est-ce qu’une fessée, sinon la recherche sans cesse renouvelée de la rime parfaite dans l’écho de l’éclat de la main nue sur les fesses nues ?

Aucun commentaire: