jeudi, mars 09, 2006

Sombres quêtes

Il y a peu, je suis passé du côté de chez Amélie (http://meliemelo.overblog.com). Je ne sais pas pourquoi, chaque fois que j’entre chez elle, c’est par une porte dérobée qui donne accès à une discussion tenue il y a des lustres. Cette fois, je suis tombé sur un article datant de quelques mois ou Amélie parlait des rencontres, autrement dit du passage à l’acte éventuel, et surtout de la façon dont ces rencontres sont racontées ou vécues. Le mieux est encore de lire l’original (http://www.meliemelo.net/5-archive-10-2005.html). Le hasard a voulu qu’au même moment ou peu s’en faut, j’écoute Madame Robbe-Grillet s’exprimer sur le sujet de la fessée au cours d’une interview donnée à France Culture, trouvée sur "fessee.blogspot.com" (voir l'adresse où trouver l'interview sur ce site). Elle dit à peu près ceci : ce jeu est si innocent, il paraît invraisemblable que tant de gens aient tant de mal à le réaliser, jusqu’à passer des petites annonces... Au lieu de jouer tout simplement au sein de leur couple. On note toutefois que Madame Robbe-Grillet avoue avoir elle-même avoir répondu à ce genre de petites annonces.
Oui, c’est vrai, on a parfois l’impression que les amateurs de claquettes sont des âmes perdues, qui errent dans les rues semi-désertes et battues par le vent d’hiver d’un quartier mal famé, à la recherche d’une crackhouse sinistre à l’escalier grinçant où ils pourront quémander leur flash de bonheur artificiel à un guichet aveugle.
Naaaaan, j’déconne ;-)

2 commentaires:

Méliemelo a dit…

Peut-être certaines et certains sont de pauvres errants cherchant la claquette en vain. Ce ne serait pas grave.. si le théâtre de ces jeux restait un jeu. :-)
Et puis Mme Robbe Grillet pense ce jeu innocent parce qu'il l'est sans doute pour elle. Ce qui n'est pas le cas de tous. C'est un peu cela que je voulais en effet exprimer dans mon texte.
:-)
Mélie Mélo (et non pas "Amélie)
:-)

amourcuisant a dit…

Ah... Mélie ! Vous voir ici me fait bien plaisir. Si seulement je savais me servir de la bouilloire virtuelle, je vous proposerais une tasse de thé. Je ne me souviens plus exactement des mots de Mme Robbe-Grillet. Si ça se trouve, elle n'a jamais employé le terme "innocent" et je n'ai fait qu'interpréter ses dires dans le sens qui me convenait le mieux. Péché véniel ?