vendredi, septembre 22, 2006

Purge Royale

A.C. :
Jack, pouvez-vous expliquer à nos lecteurs ce que représente l’image que vous nous avez apportée ?
Jack :
Tout d’abord, permettez-moi de vous féliciter pour tous les splendides aménagements que vous avez effectués en si peu de temps.
A.C. :
Merci, Jack. Pour en revenir à cette image ?
Jack :
C’est une allégorie : “Ségolène faisant avaler ses idées au Mouvement des Jeunes Socialistes”.
A.C. :
Jack, vous n’exagérez pas un peu ?
Jack :
Non, croyez-moi. C’est aujourd’hui l’anniversaire de Ségolène, et j’ai pensé qu’elle serait sensible à cette petite attention. J’ai plaisir à faire plaisir. Il ne m’en a rien coûté. Vraiment.
A.C. :
Jack, vous vous représentez vraiment le Mouvement des Jeunes Socialistes comme un bambin devant ingurgiter la potion amère servie par une Ségolène revêche ?
Jack :
Comme vous y allez ! Bien sûr que non ! D'abord, Ségolène est attentive, et non revêche. Elle se préoccupe, et c'est bien normal, de la bonne santé idéologique de nos têtes blondes. Quant au MJS, c'est un mouvement de jeunes enthousiastes, pleins de fougue et d’avenir, et c’est dans le dialogue sur un pied d’égalité que je vois leur relation avec Ségolène s’épanouir.
A.C. :
Comme l’autre jour avec la jeune Nolwenn ?
Jack :
Ce qui est arrivé à la jeune Nolwenn doit seulement inciter ses jeunes compagnes et compagnons à ne pas faire la grimace et à bien ouvrir la bouche. À moins qu’ils n’aient envie de goûter à leur tour aux fruits du courroux de Ségolène. Des fruits qui font circuler le sang, excellents pour le teint ! (rire).
A.C. :
Jack, nos lecteurs, au moins certains d’entre eux, vont interpréter vos propos comme une provocation !
Jack :
Une provocation à encore plus d’enthousiasme, encore plus de fougue, oui.
A.C. :
Jack, nous vous remercions.
Jack :
Si vous le permettez, avant de repartir, je vais faire un petit saut au Tennis. En passant, tout à l’heure, il m’a semblé y entrevoir une amie.
A.C. :
Jack, c’est avec plaisir que nous vous y invitons.
Jack :
Et si ce n’est pas abuser de votre hospitalité, j’irai ensuite goûter aux charmes de votre Hammam.
A.C. :
Vous y serez accueilli par Tornado. Vous verrez, il a un rire un peu bruyant, mais c’est un jeune plein de fougue et d’enthousiasme. Et n’oubliez pas que vous y serez toujours le bienvenu.

7 commentaires:

Kochris a dit…

Beurk !!!

Ca me rappelle l'huile de foie de morue !!!!

C'est indigeste comme ça,la potion de Ségolène ???
Pauvre Nolwenn ....

AURORA a dit…

Amour Cuisant,
Vous feriez un fieffé Ministre de la Culture. Du fameux "Jack a dit" de notre enfance en passant par le "Jack in the box (lien :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Jack_in_the_Box_(ballet) ), vous parvenez habilement à guider notre "éléphant" favori jusqu'à ce qui lui va le mieux, la superbe chanson dont Ray Charles a, selon moi, donné la meilleure interprétation:
"Hit the road, Jack and don't you come back no more, no more, no more..."
Jack au placard ne signifiant pas, évidemment Ségolène au...perchoir!!!

amourcuisant a dit…

Kokine, je me garderai bien de juger : je ne suis qu'un animateur neutre.
Aurora, ce petit diable espiègle n'a pas l'air de s'ennuyer. Si Ségolène le surprend en compagnie de trois jeunes filles, le ballet de Balanchine risque fort de s'enrichir d'une scène des plus pittoresques.

M. et e. a dit…

Sourire, il y a fort à parier que le malin petit diable, fin politique, pour briguer un poste saura à temps se mettre en retrait et soutiendra la Belle. Même un historique premier ministre lillois, respecté de tous, a fait ce choix intelligent et rationnel...
;-)
e.

amourcuisant a dit…

Il paraît que ce lillois est le seul qui parvient à chanter intégralement "Dors mon m'tit Quinquin" à Ségolène sans se faire griffer. Je ne sais pas si c'est vrai ?

M. et e. a dit…

Oui, mais en ce moment il a de la concurrence avec le concert joyeux des éléphants venus d'Inde qui font la fête à Lille ! ;-)
e.

amourcuisant a dit…

Il ne manque plus que le Grand Mamamouchi !