samedi, janvier 06, 2007

La leçon de natation

Que fait ce maître-nageur ? Tout simplement : il prépare son élève.
En effet, on croyait autrefois que l'apprentissage de la nage dite "indienne" imposait d'avoir la peau rouge.


8 commentaires:

Elle a dit…

Ah, c'est donc ça !!! Moi j'ai toujours cru que j'avais appris à nager comme ça simplement parce que c'était la nage la plus naturelle... chassez le naturel,mmm, oui, oui et qu'il revienne là, au galop exactement !

PS . Délicieuse année à vous, cher Monsieur !

Kochris a dit…

Ah...Que n'ai je connu tel maitre nageur ...
Si j'aime l'eau, je n'en maitrise point trop les types de nage ...

meliemelo a dit…

Haaa décidément rien à faire, voilà qui me rappelle une émotion vivace à m'en donner les joues du haut rouges pour avoir dû commenter une carte postale de la même époque. Et rien qu'à voir votre blog, je déplore de ne toujours pas savoir nager.
Mais moi, la première nage que je voudrais apprendre, c'est le saut de l'ange. Si.

amourcuisant a dit…

Reconnaissons que l'on surfait alors sur des vagues autrement sensuelles que le web :-)
Elle, merci. Une très bonne année à vous.
Kochris, je vous donnerai son numéro de téléphone.
Mélie, il faudra nous montrer cette carte.

M. et e. a dit…

Ouaouh. Que c'est beau les images de Belle Epoque. Avec de telles méthodes j'aurais sans doute fait preuve de moins de "froussitude" sur le plongeoir !

Belle année à vous.

e.

amourcuisant a dit…

Merci M.et e.
Très bonne et cuisante année à vous.
e., moi je crois plutôt que vous auriez tout fait pour que la maîtresse-nageuse n'ait d'autre ressource que sévir :-)

Guts a dit…

Flûite, j'ai été fessée, mais je n'ai pas appris à nager ! ! !

amourcuisant a dit…

Guts, rien n'est perdu : puisque vous avez été fessée, vous maîtrisez déjà la position de base. Il ne vous reste plus qu'à faire la grenouille.