samedi, mars 24, 2007

SPÉCIAL CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE
COUP DE TONNERRE DANS UN CIEL SEREIN

A.C. : Jack, vous voici donc dans nos studios pour une communication de la plus haute importance ?
Jack :
Mon cher ami, n'ayons pas peur des mots, ce que je vais annoncer ici et maintenant va faire l'effet d'un coup de tonnerre dans un ciel serein.
A.C. :
Jack, vous avez toute notre attention.
Jack :
J'ai décidé de soutenir la candidature à la Présidence de la République de monsieur Gérard Lenormand.
A.C. :
Comment ? Vous lâchez vos amis en pleine campagne ?
Jack :
Ce sont plutôt eux qui me lâchent. Lors du dernier meeting, c'est tout juste si j'ai pu approcher des petits fours. Comprenez-moi bien, je ne peux pas me contenter de l'ombre du deuxième rang. Il me faut les feux de la rampe.
A.C. :
Et avec Gérard Lenormand vous les aurez ?
Jack :
Il m'a nommé Directeur de Campagne et je suis d'ores et déjà Vice Président dans son...
A.C. :
Mais Jack, notre constitution ne prévoit pas de Vice Président...
Jack :
Sachez, et cela sera ma modeste contribution à notre grand projet, que l'actuelle constitution, poussiéreuse et ennuyeuse, sera remplacée par le texte du "Rigodon de deux cuillers". Donc, comme je vous le disais, je suis d'ores et déjà Vice Président dans le shadow cabinet de monsieur Lenormand.
A.C. :
Son shadow cabinet ? Je croyais que nous ne supportiez pas l'ombre ?
Jack :
Celle-là est toute transitoire.
A.C. :
Jack, vous semblez délibérément ignorer un détail d'importance, ce qui est étonnant de la part d'un éléphant tel que vous, qui a l'expérience et la ruse d'un vieux renard...
Jack :
Ah oui ? Et de quel détail s'agit-il ?
A.C. :
Monsieur Lenormand ne peut pas être élu : il n'a pas déposé ses signatures !
Jack :
Foin des grincheux et des tièdes ! Nos signatures, ce sont les mots d'espoir que nous graverons dans le cœur et dans l'âme de la nation !
A.C. :
Tout de même...
Jack :
Fi ! Fi vous dis-je ! Cessez avec vos doutes !
A.C. :
Bien, si vous le dites. mais il reste le programme. Quel est le programme de monsieur Lenormand ?
Jack : Son programme n'a pas changé depuis le premier jour. Monsieur Lenormand n'est pas une girouette.

A.C. :
Pouvez-vous nous en rappeler les grandes lignes ?
Jack :
Toutes les pâtisseries déclarées publiques. Ce sera notre premier acte de gouvernement. Les jours de conseil : pique-nique. On f'ra des trucs marrants : réception la nuit du corps diplomatique dans une super disco à l'ambiance atomique. La guerre à grands coups de rythmique. Rien ne sera comme avant. Orangeade au bord des fontaines, manèges sur toutes les esplanades. Bref : l'éclate totale.
A.C. :
C'est en effet un programme séduisant, et qui semble avoir l'avantage de ne pas devoir être trop coûteux. Nous mettrons en bas de page un lien renvoyant à la profession de foi de votre candidat, afin que nos lecteurs puissent la lire dans son intégralité et ainsi juger par eux-mêmes. Mais une question reste posée : avec qui monsieur Lenormand gouvernera-t-il ? Car aux dernières nouvelles, il n'a pas de parti.
Jack :
Gérard puisera dans la société civile les forces vives de l'intelligence et de la beauté qui feront à nouveau et comme jamais briller l'étoile France dans le firmament de l'Europe, du monde et de l'univers.
A.C. :
Pouvez-vous nous donner quelques noms ?
Jack :
Là encore, je vous renvoie à notre projet initial. Gérard est fidèle en amitié.
A.C. :
Et donc ?
Jack :
Mickey, bien sûr, premier ministre...
A.C : Bien sûr...
Jack : Simplet à la culture nous semble toujours une évidence.

A.C. :
Vous escomptez par ce choix garder toute votre influence dans ce qui restera votre domaine réservé ?
Jack :
Ironie mise à part, sachez que j'ai pour Simplet beaucoup d'amitié, et j'ajoute que cette nomination n'a rien à voir avec un quelconque copinage. Si vous me le permettez je poursuis. Tintin à la police et Picsou aux finances...
A.C. :
Cela ne nous changera pas beaucoup...
Jack :
Zorro à la justice, Minnie à la danse, Tarzan ministre de l'écologie...
A.C. :
Monsieur Hulot va pouvoir prendre des vacances...
Jack :
Et enfin Bécassine au commerce et Maya à l'industrie.
A.C. :
Vous n'êtes donc pas rancunier ?
Jack :
Je ne vois pas ce que vous voulez dire.
A.C. :
Jack, merci de nous avoir réservé la primeur de cette nouvelle pour le moins surprenante. Et au risque de subir les foudres du CSA, nous souhaitons bonne chance à votre candidat.

  • Profession de foi de monsieur Gérard Lenormand
  • Aucun commentaire: