samedi, juillet 21, 2007


Lettre à la lectrice et au lecteur

Voilà un an et demi que je blogue et déblogue sur ce blog. Le temps, pourquoi pas, de se poser cette question : chère lectrice, cher lecteur, qui es-tu ? Car après tout, ce blog, s'il blogue, c'est avant tout pour toi.

D'abord, tu es PEU NOMBREUX. Oui, je l'avoue, j'ai cédé au péché d'orgueil, et j'ai consulté en douce un de ces petits détectives électroniques qui vous soufflent à l'oreille le nombre de visites quotidiennes sur votre site. Bon, disons que ce nombre est assimilable à une poignée et que nous sommes loin de la phalange. Moi qui, en commençant ce blog, me voyait déjà surfant sur la vague du succès, invité dans de prestigieuses émissions de télévision... Non, pas Beigbeder, encore moins Ardisson... Moi, j'aurais bien aimé Radioscopie... Cette musique, vous savez, la flûte traversière insouciante et élégante... "Radioscopie... Amour Cuisant... Jacques Chancel"... Cela aurait commencé par quelque chose du genre : "Amour Cuisant, étonnante réussite que la vôtre : en quelques semaines, vous êtes devenu mondialement connu, et consécration suprême, vous êtes cette semaine en couverture du magazine Time..." Et pour conclure,
bien sûr : "Amour Cuisant... Et Dieu, dans tout ça ?" Bon, je dois bien admettre que je ne suis toujours pas en couverture de Time, et que la réussite est confidentielle. Je rêvais de t'offrir une cathédrale, et je n'ai à te proposer que la petite église qui se tait et qui dure. Donc, tu es peu nombreux. Disons même que tu es RARE. Donc tu es PRÉCIEUX.

Ensuite, tu a de la CONSTANCE. Car il en faut, pour continuer à pousser la porte de cet endroit, alors qu'on ne sait jamais ce qu'on va y trouver. Que penser par exemple, de la dernière publication, ce gag-sorbet douteux au citron ? Note, chère lectrice, cher lecteur, que je n'y suis pour rien. C'est un coup du professeur Shoubidoua qui prétend ainsi se venger d'avoir été réveillé pendant sa sieste pour répondre à des questions stupides. Mais j'imagine ta réaction atterrée, ton découragement. Je t'entends d'ici dire : "Cette fois, c'est dit, c'est la dernière fois que je mets les pieds ici." Et je ne peux que soupirer en espérant qu'encore une fois, tu oublieras, ou tu pardonneras, et tu reviendras.

Ensuite, tu as LE GOÛT DES BELLES CHOSES. Ce qui le prouve, c'est la carte du Club que tu gardes précieusement dans la poche secrète de ton portefeuille, un privilège que vous êtes bien peu à partager : ce qui est le côté positif du point numéro un énoncé ci-dessus.

Ensuite, tu FRÉQUENTES DES GENS CÉLÈBRES : ceux qui sont invités régulièrement ici pour des interviews exclusives. Bon, je reconnais que ces derniers temps, les célébrités se sont faites un peu rares, peut-être parce-qu'elles soupçonnent qu'ici l'éclairage médiatique ne sera pas optimal (cf point numéro un) ? Il y a aussi le fait que certaines sont occupées à moderniser les institutions, d'autres sont en tournée d'été, d'autres en voyage interstellaire à la recherche de Cirrus Minor. Mais je ne peux pas croire qu'ils nous ont tout à fait oubliés. C'est certain, nous les reverrons. Enfin, j'espère.

Ensuite, tu es SYMPA. La preuve : lorsque tu prends la plume pour écrire un commentaire ou une lettre, c'est toujours pour dire des choses gentilles. Et je t'en suis gré, car j'adore qu'on me dise des choses gentilles.

En conclusion, chère lectrice, cher lecteur, je te suis fort reconnaissant d'être là, tant il est vrai que le plaisir que j'ai à écrire n'a de sens que par le plaisir que tu peux avoir à me lire.
C'est grâce à ta présence que, lorsque je regarde la surface de l'eau, je peux voir au delà de mon simple imaginaire.
Il me reste à prendre congé de toi et à te dire : au plaisir,

Amour Cuisant


12 commentaires:

Meliemelo a dit…

Très cher Amour Cuisant,

Si, si.. avec des lettres capitales. Vous le méritez. Je pense que d'accord.
Si. Je le pense.
Pour Chancel, oui et bof, oui pour la flûte traversière, ça peut toujours servir, mais Pivot après tout, imaginez. Le premier blog célébré, à lire et relire, au milieu de pages non virtuelles. Quelle innovation, voire même, la glouarre !
Si.
Moi je dis que c'est parce que vous êtes sympa que le lecteur est sympa.
Bon, bien sûr, pour le sorbet au zeste de citron, pas à dire, vous l'êtes givré. (C'est TOI qui l'avez dit hein). Oups pardon, je m'emporte.
Pour la constance, si la lectrice que je suis en a, c'est qu'elle adore votre inconstance. Votre blog après tout, est une pochette surprise. Ca a un petit côté Proust.
Je ne vous te remercierai jamais assez de nous avoir fait connaître les gens célèbres comme le professeur Shoubidoua, ou la recette de la fessée à la diablotine, ou même d'avoir rendu ses titres de gloire à la fessée de Slovénie.
Il y a des choses qui nous touchent, voire nous frappe. A jamais.
Alors oui, vous êtes précieux cher Amour Cuisant.
Surtout, restez tel que vous êtes, et... bon annifessaire !!!!
Moa, je suis une FAN !
Bien à vous, respectueusement et tout le bataclan.
Signé : Meliemelo

Anonyme a dit…

ah bon, c'est l'annifessaire d'Amour cuisant ? mais on ne me dit jamais rien à moi !

Bonbec

dame a dit…

Je m'insurge ! Que dis-je.. je suis toute rouge (y'a pas à savoir où)... Je trouve que Méliemélo a trop de bonté en elle après avoir lu votre post !

Comment ?

la lectrice que je suis se lève tous les matins entre 3 et 4 heures pour vous lire (vous pouvez vérifier sur votre compteur)....

Il m'arrive aussi de passer plusieurs fois dans la journée (toujours à vérifier), pour la simple raison que je m'imagine toujours (naïve que je suis) que votre post m'est destiné... Ben oui quoi, tous ces jolies fessiers en photos.. c'est pour moi non ?

Et vous osez dire cher Amour cuisant (je vous appelle "cher", mais j'ai beaucoup de peine) que nous sommes des inconnus, de simples passants anonymes ?

Déjà trois commentaires à ce jour pour ce post.. et des gens de goût.. Goût pour la fessée certes -la donner ou la recevoir- mais aussi pour votre écriture, et parce que vous êtes unique.. et que vous avez on le sent, une bonté d'âme que je vous pardonnerai presque de m'inciter à revenir malgré les mots cuisants, adressés la fidèle lectrice que je suis.

amourcuisant a dit…

Mélie, vous avez raison. Pivot, c'est une idée. Je vais en parler à mon imprésario. Et je transmets tous vos compliments au Professeur. Dès qu'il sera sorti de sa sieste :-)

amourcuisant a dit…

Bonbec, c'est gentil d'avoir amené un gâteau alors que vous ne saviez même pas que c'était mon non-anniversaire !

amourcuisant a dit…

Dame, pour vous apprendre à me faire rougir, vous mériteriez que je vous fasse rougir. Je ne vous dis pas où.
En tout cas, la prochaine fois que vous passez au petit matin, je vous en prie, restez pour le café et les croissants. Et je vous le dirai à l'oreille :-)

Artemis a dit…

Comment se desse, mon agenda électronique avait omis de m'avertir de al aprution de cet article de non -anniversaire !!!
Vraiemnt on ne peut se fier aux technologies ...
Par contre, je me fie à mon instinct, celui quie me dit que toujours ici je trouve des surprises, des plaisirs divers et variés... Et quelques fois aussi quelques lectrices aussi coquineetes que sympathiques avec qui j'ai déliré l'an passé.
Tout ça pour vous dire, pour te dire que ... Peu m'aimporte que tu sois ou non le célèbre eprsonnage dont tu parles, il m'importe que tu restes celui que tu es !!! Un gars super SYMPA

amourcuisant a dit…

Merci Artemis, c'est gentil : et ça mérite deux gros bisous. Non, ne te retourne pas, je peux très bien te les faire comme ça :-)))

M. et e. a dit…

Très cher,

Bon annifessaire à vous.
Je passe régulièrement vous voir, avec parfois, je le confesse, la paresse de laisser un post et j'apprécie à chaque fois la fraîcheur et les surprises de votre prose imprévisible.
Bien qu'adepte de corrections au féminin, j'aime beaucoup contempler et lire votre façon particulière de célèbrer cet amour du rouge qui nous réunit dans ce beau réseau toilesque.
A très bientôt pour de nouvelles aventures,

e.

amourcuisant a dit…

Merci à vous, e.
Est-ce un hasard si "correction" et "fessée" sont du genre féminin ?

PRENOM PERDU a dit…

Par exemple ! mais oui, je suis tout cela. Une vraie lectrice. Assidue je vais devenir.

Vos écrits et votre esprit sont une caresse rafraîchissante. Vous avez déjà compris combien celle-ci peut m'être nécessaire.

Merci pour elle.

amourcuisant a dit…

Inconnue, vous êtes la bienvenue. Et qui sait si au détour d'une ligne vous ne retrouverez pas votre prénom ?