lundi, juillet 09, 2007

Recette pour jour de pluie

Puisque l’été boude, puisque le soleil ne se décide pas à chasser nuages et frimas, pourquoi ne pas vous offrir un bon repas qui vous réconfortera de la pluie, du vent et du froid ? J’ai feuilleté pour vous un vieux livre de cuisine (*) aux pages fatiguées et cornées, avec des miettes cachées entre les pages, des taches de jaune d‘œuf et de chocolat, bref, un livre de cuisine qui a vécu sa vie, et je vous ai cherché le menu de ce soir. Un sauté de veau aux petits légumes ? Un bœuf bourguignon de derrière les fagots ? Un pot-au-feu ? Ah, voici une recette propre à vous réchauffer, calorique et roborative : la fessée à la diablotine. Je vous la livre telle quelle.

Fessée à la diablotine
Pour 5 à 6 pers.
Tps de préparation : 20 mn
Tps de cuisson : proportionnel à la rougeur obtenue lors de la dégustation

Arrivez au marché suffisamment tôt afin d’avoir droit au premier choix. Même si vous avez vos habitudes, n’hésitez pas à faire un petit tour de repérage. Évitez les vendeurs au sol ou à la brouette. Demandez que l’on vous serve une belle fessée entière, impérativement DU JOUR, prise bien entendue sans la culotte. Il est préférable qu’elle soit apprêtée.

Préparez une marinade : un demi-litre de clairet, allongé d’eau tirée du puits d’où vous avez vu sortir toute nue la vérité. Relevez avec des graines d’insouciance et un zeste d’impatience. Laissez mariner au moins quatre heures.

Pendant ce temps, préparez une crème de grandes asperges bien fouettées au martinet. Réservez.

Préchauffez votre imagination à 250°.

Enfournez la fessée marinée, laissez l’émotion vous saisir, puis laissez mijoter à feu doux pendant au moins deux heures.
Présentez la fessée accompagnée de la crème de grandes asperges bien fouettées au martinet et agrémentée de quelques orties blanches.
Servez très chaud, jusqu'à obtention d'une belle couleur rouge vif.

Le conseil de Mariette : pour accompagner au mieux ce plat, buvez du petit lait.


(*) Chaudes recettes d'hier et d'aujourd'hui - Mariette Minlaiste - Éditions du Petit Mironton - 1955.


© Amour Cuisant 2007

9 commentaires:

AURORA a dit…

Lorsque le soleil tarde, il faut aller à sa rencontre...
Je vous souhaite de très heureuses vacances.

aquarelle83 a dit…

Je ne connaissais pas cette recette cher Amour Cuisant , je dois avouer qu'elle donne envie de l'essayer ....
je vous souhaite également de bonnes vacances

amourcuisant a dit…

Aurora, Aquarelle, merci à vous, et je vous souhaite de très bonnes vacances avec plein de soleil
Mais attendez, ne partez pas si vite, je vais ajouter deux couverts !

Karine a dit…

Interessant....

Jolie recette.... Bravo au cuisinier... (Mais j'aime aussi que l'on me prépare un sandwich surtout s'il y a des cornichons)...

A tenter un jour toutefois....

Artemis a dit…

Succulente recette ... A consommer sans modération
Une mienne amie, lectrice de mon blog, est venue la lire sur mon conseil ...
Voilà son commentaire ... "extra! la recette"
Je précise que cette amie est une apprentie cuisinière ...

Anonyme a dit…

bon, je file au marché ! mais s'il vous plaît, pouvez vous me laisser votre mail....quelque part, je ne sais pas comment. Vous trouverez bien. Vous êtes inventif.
Je n'ai plus de boîtes parallèles et donc, plus aucune adresse !
Il va falloir que vous deveniez détective, sinon je ne vous dirai rien ...
Bonbon

amourcuisant a dit…

Karine, j'espère que vous n'êtes pas en train de sous-entendre que je suis un cornichon ? Bon allez, asseyez-vous et mettez votre serviette. Pas de chichis entre nous.
Artemis, merci à vous. Et j'espère que votre amie n'hésitera pas à se lancer : pas besoin d'être toquée pour réussir cette recette. Il suffit d'être culottée. Ou déculottée, c'est selon :-)
Bonbon, mon adresse est "amourcuisant@yahoo.fr". Et comme vous allez l'oublier, vous la retrouverez dans mon "profil", en passant par la porte qui se trouve en haut à droite en arrivant. Puisque vous allez au marché, vous pourriez me faire quelques courses ? Cest que j'ai trois couverts de plus à ajouter maintenant !

meliemelo a dit…

J'ai faim. Ca a l'air bon ce truc-là, c'est quand qu'on mange ? !

amourcuisant a dit…

Ah, Mélie ! Quelle bonne surprise ! Vous avez de la chance, j'ai prévu large : ici, pas de mini-rations genre Nouvelle Cuisine. Allons, entrez vite pendant que c'est encore chaud !