mercredi, octobre 17, 2007

7 fois

Je caresserai ton épaule
Je te chuchoterai un secret à l'oreille
Je déposerai un baiser sur ta joue
Je tournerai ma langue dans ta bouche
Je ferai sonner ma main sur tes fesses
Je poserai mes lèvres sur ton ventre
Je serai à bout de ton souffle

Pour le 17 Octobre

© Amour Cuisant qui aime bien de temps en temps écrire des poèmes comme un collégien

12 commentaires:

Meliemelo a dit…

Oui ben parfois, les soi disantes poésies n'ont rien d'adolescentes. Elles n'ont pas d'âge. C'est le cas de ces quelques phrases que vous avez écrites. On est grand mais on voudrait dire ou faire ce que vous avez écrit si simplement.

amourcuisant a dit…

Merci Mélie. Écrire quelques mots comme ils viennent, c'est un peu comme laisser la main se promener sur le clavier du piano et écouter quelques notes s'échapper et scintiller comme des bulles de savon irisées :-)

Morgane a dit…

Dans l'effeuillement de la paquerette du matin...en vous lisant...
Aime beaucoup....
En incorrigible collegienne....j'attends la prochaine paquerette...

elle a dit…

J'aime bien les chiffres magiques.... Ah, ce 7 et sa miss tic...qui ne vous rend pas ascète puisque vous l'offrait à CETTE...
tiens il n'y a pas de dédicace pour vos jolis mots tout juste éclos....;-)

amourcuisant a dit…

Morgane, merci de votre message. J'espère que vous serez toujours aussi incorrigible à la prochaine petite marguerite.

amourcuisant a dit…

Elle, vous si taquine, le croirez-vous ? Ces jolis mots à peine éclos ont quitté le nid. "Nous allons voir le monde", m'ont-ils dit. "Soit", ai-je admis. "Mais n'oubliez pas que vous n'êtes au monde que pour elle" :-)

Elle a dit…

Voyez-vous, ce week end, un calligraphe demandait à des enfants
"A quoi sert d'écrire ?"
"A transmettre un message" répondaient la docte assemblée juvénile...
Comme quoi... j'ai l'âme enfantine... tout bon émetteur à un joli récepteur quelque part qui attend !
Vos mots ont trouvé leur chemin, n'est-il pas ?

amourcuisant a dit…

Elle : ils ont trouvé leur chemin, puisque vous les avez lus :-)

Artemis a dit…

J'aime quand vous vous faites poète cher Amour Cuisant et en plus avec le chiffre 7 qui m'est (chair)cher ...
Mon jour et mon année de naissance se terminent par un 7 ...
Sept comme c'est exquis ce que je viens de lire ...

amourcuisant a dit…

Artemis, le compliment est d'autant plus plaisant venant de vous qui écrivez de si belles poésies. Puisque aujourd'hui ne se termine pas par un 7, je vous souhaite... un Joyeux Non-Anniversaire, ma chère :-)

Petite Cécile a dit…

Je me suis perdue au fond du jardin. Ce qui explique la découverte tardive de ce joli trésor. Voilà ce qui arrive avec un sens de l'orientation aussi déplorable que le mien. Heureusement j'avais une comptine en tête qui a, étrangement, guidé mes pas : Ah mes amis que reste-t-il à ce dauphin si gentil?

Au plaisir de lire vos poésies.

Un abrazo fuerte.

amourcuisant a dit…

Faites attention, Petite Cécile : au fond du jardin, c'est plein d'orties !