vendredi, novembre 23, 2007

Invitation à la pénitence

- Sortez, mademoiselle, vous n’êtes qu’une insolente, et nous en reparlerons ce soir, après l’étude.
Maud Sacquard de Belleroche - L'ordinatrice ?

Photographie : ?

16 commentaires:

Artemis a dit…

Nan, je sortirai pas !!!
Il fait trop froid !!!

amourcuisant a dit…

Artemis, est-il nécessaire que je vous rappelle les conséquences de votre dernier caprice ?

Lilly a dit…

C'est sans doute étrange, mais je ne parviens pas à me repentir....

Artemis a dit…

Un caprice , moi ???
Mais non, vous devez confondre !!!
Je ne vois vraiment pas ....

sarahh a dit…

oh! un "punissoir" !
ça me rappelle quelque chose...

bien le bonjour monsieur amourcuisant


sarahh

lilou500 a dit…

Ben, artemis m'a conseillé de venir visiter votre blog : Franchement, je ne le regrete pas.
Tès joli blog, très "coloré", à la palette des couleurs pourpres.
Gros bisous a Toutes et a Tous,
Lilou500

amourcuisant a dit…

Lilly, c'est peut-être parce-que la pénitence a un petit goût de "revenez-y" ?

amourcuisant a dit…

Non, Artemis, je ne vous confondrais pas, même avec une autre pécheresse !

amourcuisant a dit…

Sarahh, quelle bonne surprise :-) Il faudra que nous racontiez ces souvenirs !

amourcuisant a dit…

Merci Lilou : vous serez toujours la bienvenue dans ce petit monde coloré à la palette... ou à la main :-)

Artemis a dit…

Bon ben si vous le dites ....

sarahh a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
sarahh a dit…

oui, me revoici monsieur!
le "punissoir"(mot inventé par nous) est une sorte de prie dieu fabriqué par mon Bienveillant mari.
j'ai eu l'occasion de m'y repentir,une fessée cravache et martinet m'avait aidée à me souvenir de mes fautes, il faut dire que j'avais inventé moult bêtises pour pouvoir enfin avoir le droit de m'y installer, un moment inoubliable!
sarahh

amourcuisant a dit…

Sarahh, la pénitence est douce : quelque chose me dit que vous recommencerez :-)

sarahh a dit…

si je vais recommencer? mais c'est déjà fait cher ami!

amourcuisant a dit…

Sarahh, cela ne m'étonne pas de vous :-)