mardi, juin 24, 2008

On badine avec l'amour

Le film date de 1968, mais il n'a pas pris une ride. Et en matière d'érotisme, il anticipe avec brio la célèbre année 69. Romy Schneider, lumineuse de beauté, sait à merveille agacer son Alain Delon. Elle sait qu'il suffit d'ébaucher un flirt avec Maurice Ronet, sous le regard embarrassé de Jane Birkin, pour que le samouraï ait envie de sortir son sabre. D'où cette scène, la nuit venue : dans le jardin désert, Delon prend Romy dans ses bras, l'entraîne jusqu'à la véranda doucement éclairée de la villa. La véranda est pourvue de deux fenêtres à claire-voie, en enfilade, et c'est par l'une d'elle que le spectateur indiscret assiste à la suite de la scène. La robe est vite défaite, le dos dénudé jusqu'au bas des reins. Delon ressort, à défaut de sabre va cueillir une fine branche de laurier, revient en l'effeuillant. Romy s'est appuyée dos à la fenêtre de la paroi opposée. Elle lui fait face. Elle nous fait face. Delon caresse son ventre et ses seins avec la badine improvisée :
- Tourne-toi.
Romy obéit. Se tourne. Attend. Delon l'admire. Le spectateur, lui, ne voit pas tout. La claire-voie l'en empêche. Mais ce qui est suggéré est parfois infiniment plus puissant que ce qui est montré. Romy, somptueuse Angélique offerte au fouet du pirate Delon. Un fouet qui se fait attendre. Juste le temps qu'il faut. Delon cingle les reins nus. Une fois. Deux fois. Romy se retourne, et c'est l'étreinte.
Passionnée.
"La piscine", mise en eau par Jacques Deray.
On appelait ça le cinéma.



6 commentaires:

isabelle183 a dit…

J'adore votre façon d'écrire, Amour Cuisant. Un petit havre de paix poétique, loin de toute vulgarité...

lilou a dit…

Effectivement, le film, la piscine est une des scènes que vous décrivez, Amour Cuisant, qui m'a toujours troublé et je dois avouer, encore aujourd'hui.
Les acteurs sont sublimes et la magie de ces instants troublants, passent bien.
Vous avez très bien décrite cette scene. Merci a Vous.
Un gros bisou a Toutes et à Tous,
Lilou

amourcuisant a dit…

Merci Isabelle. Vous êtes toujours la bienvenue :-)

amourcuisant a dit…

Lilou, je vous paie un eskimau à l'entracte. Et on en prendra aussi un pour Isabelle.

cathy a dit…

Moi aussi je veux un esquimau!!
Mais sincérement MrAmourcuisant, je suis d'accord avec cette Isabelle...vous parlez trés bien de ce film, que j'ai vu plusieurs fois avec, toujours autant de plaisir. c'est un film trés sensuel, trés trés bien joué par A.DELON et la sublime R.SCHNEIDER

amourcuisant a dit…

Cathy, vous avez de la chance : il en reste un :-)