mardi, octobre 21, 2008

يللا

2 commentaires:

Lilou a dit…

Vous avez très bien fait, Amour Cuisant, de rendre un hommage à Soeur Emmanuelle.

Une personne au coeur immense et qui a donner tout son Amour, sans compter aux hommes et surtout aux enfants de la misère.

Je me permet d'écrire ce petit poème qui je crois est de circonstance mais je comprendrai très bien que si vous trouvez que cela est trop osé de ma part vous ne le publiez pas.

L'ENFANT DE LA MISERE,

Jamais ne se voit dans tes yeux
Un coin de petit ciel bleu...
Mais tu n'as pas le choix,
Mais tu n'as pas le droit
Dans ce monde de tyrans :
D'être un enfant.
Toujours tu creuses,
Parfois tu pleures
Et en sa demeure ton coeur,
Dans la poussière s'y meurt.
Tu t'habitues au noir,
Tu perds tout espoir
Et à bout de souffle,
Ton âme s'essouffle.
Le charbon est ta vie,
Petit mineur tu la vis
Et dans le puits du pire
Tes reves se brisent.

Lilou.

Petit poème que j'ai écrit, suite à un reportage à la télévision, sur les enfants qui travaillent dans les mines de charbon.

Gros bisous à Toutes et à Tous,
Lilou.

amourcuisant a dit…

Merci Lilou. Votre beau poème est le bienvenu ici.