vendredi, octobre 17, 2008

Et si, avant leurs matchs de foutte (diantre !), on leur faisait plutôt écouter ça ?





Après tout, les premières mesures sont les mêmes, mais reconnaissons que les paroles de cette version sont plus propices à l'entente cordiale. Et je ne crois pas impossible qu'ils n'aient besoin en effet que de cela.



Après le match,
ils auront le droit de faire un ou deux graffitis.







Et après ça, une tisane et au lit.


Aucun commentaire: