vendredi, décembre 19, 2008

Le Maelström et les Gentils Coquelicots

Le temps. La Variable Vertigo. Insaisissable. Incompréhensible. Tapis roulant vers le Grand Inconnu. Inexorable courant vers les Chutes Finales. Tourbillon vers le Maelström. Temps. Toujours le même, jamais le même. Parfois complice, mais toujours traître de notre finitude. C'est au petit matin qu'il me fait le plus peur, lorsque rien ne vient troubler l'examen de son écoulement, le regard vers le passé qui remonte soudain si loin, si loin, et cette perspective trompeuse, qui vous fait apparaître la rive déjà lointaine si proche.
Mais heureusement, ce voyage impossible vers l'amont est simplement nostalgique.
Comme lorsque l'invitation est cette chanson des Poppys : "Noël 70".

















Pour ma part, je l'ai découverte à la sortie du disque, alors que j'avais l'âge de ces enfants. La semaine dernière, si vous préférez. Bon, disons le mois dernier. Il me suffit de fermer les yeux pour retrouver la lumière de l'hiver dans les rues de mon enfance. "Isabelle, je t'aime". Elle ne s'appelait pas Isabelle, mais je rêvais que je lui disais ces mots impossibles. Et puis quand je l'avais en face de moi, j'osais tout juste la regarder avec des yeux de merlan frit. "Des chansons pop..." qui me tournent toujours la tête. "Non, je ne veux pas faire la guerre", en cela je n'ai pas changé. "Love, lioubov, amour", bien avant que Sting ne nous le chante à son tour : les Russes aussi aiment leurs enfants. Oui, je les aime toujours autant, ces Gentils Coquelicots. Et c'est avec eux que je vous souhaite un

Joyeux Noël !



Illustration : Yan' Dargent.

6 commentaires:

http://www.meliemelo.net/ a dit…

Dis mon amour cuisant d'amour, ça ne te froisse pas si je te dis : Ljubov ou Ljuba ?

(Et non Lioubov ou je ne sais quoi)....
Parce qu'au fond, aimer, cela se conjue comme tu nous l'a si bien conté.. à coups de coeur.
Et tu le dis très, si.
Bien.

Nerilka a dit…

Joyeux Noël à vous.
Couleur coquelicot. A l'endroit qu'il vous plaira. ;)

amourcuisant a dit…

Mélie, non seulement cela ne me froisse pas, mais j'en redemande :-)

amourcuisant a dit…

Nerilka, merci à vous :-)
Qui vous dit que ce sera l'endroit ?

Impromptue a dit…

Mouarf .... extraordianire ... "Non, non ... rien a changé, tout, tout va continuer ..." Que de souvenirs .

amourcuisant a dit…

Impromptue, ces souvenirs-là vont si bien avec un Impromptu de Schubert.