jeudi, juin 18, 2009

File, ô Sophie !

Traitez l'un des trois sujets ci-dessous. Le temps qui vous est imparti est de 7 à 77 ans si vous lisez le bon journal.
Si aucun de ces sujets ne vous inspire, vous nous livrerez votre recette du Pan Bagnat, à condition de n'omettre ni l'huile d'olive ni les cigales.

Sujet n° 1

Afin d'être en mesure, si l'on s'aperçoit que l'on s'est trompé d'histoire, de tout effacer et de tout recommencer, est-il prudent d'écrire sa vie au crayon ?


Sujet n°2

Faute avouée est à moitié pardonnée, certes. Mais dans ce cas, quelle fesse doit être rougie : la gauche ou la droite ?
Justifiez votre réponse.


Sujet n° 3978

" Sophie s'ennuie. On lui a confié la garde de la maison. Il fait si chaud. Sophie enlève sa robe. Vivement cet après-midi et la visite du cousin Paul ! Et pourvu qu’il se montre enfin moins timide et plus entreprenant, ce grand dadais. Sophie soupire. Oh, elle a une idée : elle va oublier cette ennuyeuse responsabilité, elle va faire comme si elle était petite ! Elle gambade pieds nus dans la maison. Dans le grand vaisselier de la salle à manger, les assiettes aussi ont l’air de s’ennuyer. Sophie a une idée. Elle sort les assiettes, et aussi la grosse soupière ventrue, et aussi les verres en cristal qui sont fragiles et qu’on a pas le droit de toucher. Mais au lieu de tout poser sur la table, Sophie laisse tout tomber par terre à mesure : cela fera de merveilleux puzzles ! Sophie a encore trop chaud. Elle enlève sa chemise. Oh, une autre idée : et si elle préparait un festin ? Vite, à la cuisine ! Mettons un peu de tout dans le fait-tout. Des yaourts, du sirop, du sel, du sucre, du caviar, de la vodka, du whisky qui sent la tourbe, des céréales au chocolat, du chocolat, du chocolat, tiens, encore une tablette de chocolat. Ah oui, il faut manger des légumes. Des carottes. Inutile de les éplucher, puisque c’est pour de rire. Des cocos qui seront bientôt tout chauds. On allume le gaz : oh la belle flamme bleue ! On remet le couvercle. Il ne reste plus qu’à laisser mijoter. C’est si facile de préparer un festin ! Il fait vraiment trop chaud dans la cuisine. Sophie enlève sa culotte. Et elle a une idée : puisqu’elle est toute nue, pourquoi ne prendrait-elle pas une douche bien fraîche ? Vite, vite, au jardin ! Le bassin des poissons rouges et son jet d’eau ! Qu’on est bien ! Comment n’y a-t-elle pas pensé plus tôt ? Sophie a une idée : et si elle pêchait les poissons rouges ? Vite, dans la remise, le filet à papillons ! Il se révèle bien pratique pour attraper les poissons. Il ne reste plus qu’à les mettre dans le fait-tout avec le reste du festin qui devient un festin-bouillabaisse ! Que faire, à présent ? Voilà une bohémienne qui vient vendre ses paniers. Elle est à la porte du jardin et n’ose pas entrer. Pourquoi ? Sophie rit, elle comprend soudain que la bohémienne est surprise de la voir en ce simple appareil. “Allons, madame, entrez !”. Sophie a une idée : elle va faire une bonne action. Elle va chercher une grosse grosse grosse liasse de billets dans la cachette qu’elle n’est pas censée connaître et la donne à la bohémienne en échange d’un panier. La bohémienne sourit à présent. Sophie est si contente qu’elle a une nouvelle idée : elle va faire une autre bonne action. La bohémienne repart avec en prime un magnifique sac à main et plein de lingerie fine, dénichés dans les tiroirs que Sophie n'est pas censée ouvrir.
Sophie est contente. Tiens, qu’est-ce que c’est que cette fumée qui sort par la fenêtre de la cuisine ? Ah, une voiture se gare devant la maison. Sophie n’est plus toute seule, enfin.
Elle va pouvoir raconter tout ce qu’elle a fait. Nul doute : ses bonnes idées et ses bonnes actions vont lui valoir l'admiration étonnée de toute la maisonnée !”

Ermengarde Passacaille - Bonnes idées, bonnes actions, bonnes fessées - 1964 - Éditions de la Tour Enchantée


Après avoir lui attentivement le texte, vous pouvez aller boire un café. Puis vous imaginerez une suite à cette histoire en vous promenant le nez en l'air et les mains dans vos poches crevées. N’oubliez pas d’acheter le pain en rentrant à la maison.
P.S. À propos de pain, en prévoir du sec et de l'eau pour Sophie ce soir.

© Amour Cuisant Sujets du Bac à Sable 2009
Photographie : Amour Cuisant

3 commentaires:

lilou a dit…

lol et j'imagine très bien la grosse fessée qui l'attend

Très beau texte, plein d'imagination.

Bisous a Toutes et à Tous,
Lilou

amourcuisant a dit…

Lilou, je suis sûr que le cousin Paul va arriver à temps pour tirer Sophie de ce mauvais pas :-)

Zorro a dit…

Et si le cousin Paul n'arrive pas à temps, vous pouvez compter sur moi : personne ne touchera un cheveu de cette demoiselle !