dimanche, novembre 29, 2009

La voisine d'à côté fait une entrée remarquée.

Photographie : Paolo Roversi - Collection privée de Méchant Loup.

21 commentaires:

Lilou a dit…

Lol... remarquée et en plus elle n'a pas l'air de plaisanter la voisine, Amour Cuisant, à votre place, je resterai prudente.

Bisous à Toutes et à Tous,
Lilou

Voisine d' à côté a dit…

Oh...Mon Dieu...un petit coin spécial pour moi, j'en toute toute tourneboulée. Qui vous a donné ma photo par contre ? je suis étonnée.

Méfiez vous de mon égo, je me bataille avec lui, cette petite teigne depuis des lustres...et me voilà en haut de l'affiche. Je me sens aussi bien qu'assise sur mon tabouret de bar...

Hegoak a dit…

Une entrée remarquée : est-ce pour mieux réussir sa sortie ?

Amoureuse a dit…

Voyons...ma sortie ? vous y pensez déjà? je suis bien ici, je ne tiens pas à partir tout de suite...

amourcuisant a dit…

Lilou, je vous promets de rester sur mes gardes :-)

amourcuisant a dit…

Voisine, c'est la photo que vous avez dédicacée à Méchant Loup. Ne faites pas l'innocente, s'il vous plaît.

amourcuisant a dit…

Hegoak, vu le temps qu'il fait, il est hors de question que je la laisse sortir dans cette tenue.

Pétronille de Rubempré a dit…

Eh bien moi, je vous le dis tout net : votre voisine, elle a mauvais genre. C'est tout ce que j'ai à dire.
C'est tout.

Voisine d' à côté a dit…

@ Amour cuisant, oui, c'est vrai, je passe mon temps à faire l'innocente, mais il parait que cela me va si bien.

@Mme Pétronille, vous avez raison, je vais de ce pas me changer, c'est cette robe qui n'arrête pas de s'ouvrir dès que je respire un peu trop fort. La votre, qui doit dater maintenant, vous va très bien, comme ce chapeau à fleurs, une confection de votre goût?

amourcuisant a dit…

Voisine, je vous en prie, gardez-vous de vexer Pétronille : elle est au mieux avec l'actionnaire principal de ce blog !

Amoureuse a dit…

Mais je vous assure Pétronille, cette robe vous va bien au teint.

Voisine d' à côté a dit…

Amoureuse, ne soignez pas votre sortie, ce n'est pas à vous que l'on s'adressait, et si vous vous emmêlez les pinceaux dans les pseudonymes, évitez d'en jouer !

Inspecteur Moustachu a dit…

De deux choses l'une : ou la voisine est amoureuse, ou l'amoureuse est la voisine. En tout cas, l'une et l'autre sont suspectes.

Scrongneugneu a dit…

Regardez, Inspecteur : subséquemment que j'ai trouvé ce masque de Zorro sous la table basse, et aussi une boîte d'allumettes provenant d'un restaurant chinois de la Guadeloupe ! En plus, il y avait deux agents américains en train de nager dans une tasse de thé abandonnée sur la susdite table basse !

Inspecteur Moustachu a dit…

La CIA ? Les Chinois ? Il se pourrait que l'affaire soit plus complexe qu'il n'y paraît de prime abord : je dois en référer en haut lieu.

Amoureuse a dit…

Euh...j'avoue tout, faute avouée est totalement pardonné (un dicton de mon coin) donc...oui la voisine c'est bien moi, mais elle me plaisait bien avec son côté sulfureux, moi j'ai une tête de romantique, faut me comprendre aussi, pas facile tout les jours d'être adorable. Comme ça quand j'ai envie de jouer les précieuses ou les méchantes, la voisine débarque. Allez, dites oui et je vous envois un margouillards empaillé.

Généralissime Issime a dit…

Mademoiselle Amoureuse, j'ai sous les yeux le rapport de l'inspecteur Moustachu, et je dois dire qu'il est accablant pour vous et votre double jeu. En revanche, j'ai plus de mal à suivre le passage concernant votre collusion supposée avec des agents américains et chinois. Quoi qu'il en soit, je vous envoie dans votre chambre à titre conservatoire, avec interdiction d'en sortir jusqu'au dîner. Et estimez-vous heureuse que le Père Fouettard ne soit pas encore là.

Amoureuse a dit…

Mr le Généralissime Issime, je vous écris de ma chambre. Je reconnais mes fautes, par contre je n'ai rien à faire avec les chinois et les Agents américains. J'ai juste fait l'erreur de commander des rouleaux de printemps à un petit resto surveillé, il me semble, pour une sombre affaire de corniche, enfin je n'ai pas tout compris.

Général Dourakine a dit…

Voulez-vous que je me charge de cette répondeuse, généralissime Issime ?

Généralissime Issime a dit…

Laissez, général. Le Père Fouettard ne devrait plus tarder : il saura quoi faire.

Amoureuse a dit…

Gulps.