jeudi, janvier 16, 2014


Petit poème pourpre (par Myriam)

Elle la sent arriver
Elle la voit se rapprocher
Elle entend son cœur s'emballer
Et son bas ventre se rétracter
Dans l'instant attirée
Sur des genoux, renversée
Un bras, sur sa taille s'est resserré
L'empêchant de gigoter
Aussitôt déculottée
Une large main, s'est levée
S'abattant sur son fessier
En cadence, se fait claquer
Que de larmes versées
Sur un sol bien lavé
La correction terminée
La voilà relevée
Au creux d'une épaule d'un être aimé
Besoin d'être consolée
Elle était bien méritée
Cette poétique fessée


Merci à Myriam de m'avoir autorisé à publier cette jolie poésie rose vif.
Photographie : Amour Cuisant